Vidéos

Clips

Clip écrit et réalisé par Anne-Sophie Liban et Matthias Fortune-Droulers de la Compagnie du Homard Bleu.

J’ai eu l’idée de cette chanson lors d’un voyage assez incroyable une nuit de noël en co-voiturage, un jour de grève des trains aussi. Un trajet un peu brumeux je dois dire, mais lumineux au bout… La chanson parle de toutes les désillusions, les désenchantements, les choses qui s’abîment ou qu’on abîme. Elle parle aussi de la fuite, du départ vers un ailleurs qu’on imagine et qu’on fantasme. Cette fuite ou ce voyage nous permettent de réparer quelque chose en nous et de nous entêter à espérer ! Le voyage réparateur ! Ce sont des thèmes récurrents qui me fascinent : comment rester en vie, combatif, lorsque tant de choses nous poussent au contraire à nous contenter d’une réalité parfois désarmante.

1ère assistante de réalisation : Claire Loth // Images : Jérémy Coste // Régie : Victor Calcine // Maquillage : Marion Rousset // Décoration : Gaëlle Ababou // Montage : Alexandra Mignien // Etalonnage : Pierre Nativel. Avec, Gaëlle Ababou, Victor Calcine, Pierre Coutaudier, Matthias Fortune-Droulers, Marc Jallais, Amaya Jourdan, Damien Jourdan, Anne-Sophie Liban, Claire Loth, Jola Miereczko, Mona Miereczko, Benoit Rapetti, Andréas Tirler, Jacqueline Tirler

Produit par Fat Tuesday Recordings / Cie le Homard Bleu.

Images d’archive (www.archive.org) sélectionnées par David Basso et Damien Jourdan Montage : David Basso

Images live tournées à Moulin Rousse par Valérie Martinez et Cécile Delbart. Merci à Vinciane et Barth, hôtes de Moulin Rousse. Produit par Fat Tuesday Recordings / Cie le Homard Bleu. © Fat Tuesday Recordings _

Je vous aime mais… je vous aimais, la langue est inépuisable pour doubler (multiplier, décupler !) le sens d’une phrase, par la sonorité des mots. Cette chanson m’est venue comme un mantra, accompagné de l’envie d’en découdre avec la matrice originelle, notre creuset aussi profond que personnel. A chacun ses données d’entrée, à l’inverse je ne sais pas si c’est commun à tous d’avoir du mal à s’en dépêtrer ?… pour finalement vivre sa vie ou se rapprocher d’une vie idéale en dehors de l’adhérence du passé. Quand j’ai écrit cette chanson m’est revenu aussitôt « I’m waiting for my man » du Velvet Underground, chanson « poisseuse » sur les addictions, à l’orchestration subtilement pesante. Je ne sais pas exactement pourquoi son ombre plane sur « Je vous aime mais » !

C’est curieux, sur « Je regarde le ciel », sorti en 2017 (℗ Fat Tuesday Recordings / Absilone – Socadisc)

Clip A la Garde Adhémar
Album Je regarde le ciel (Fat Tuesday Recordings / Absilone – Socadisc) – 24 novembre 2017
(Fat Tuesday Recordings / Absilone – Socadisc)
Réalisation Pierrejean Gaucher
Guitare samples Pierrejean Gaucher
Batterie choeurs Pierre Coutaudier
Basse clavier choeurs Benoit Rapetti
Guitare voix Damien Jourdan

Clip réalisé par Benoit Renard